Honneur à toutes les mères…

Honneur à toutes les mères…

Une mère, c'est l'amour..., la chaleur et la paix.

Seul l'amour parle dans la langue de la mère Quand on parle de maternité, il faut admettre que le sujet est important et très délicat, compte tenu des responsabilités de la mère envers ses enfants. La mère est la gardienne, l'institutrice et la guide. Et c'est à elle qu'incombe avant tout l'éducation de son enfant, son éducation, son orientation, sa santé, psychologique et culturelle, et son suivi jusqu'à ce qu'il devienne un homme responsable à son tour devant sa société. , ou une jeune femme qui possède les données qualifiées pour être une bonne femme.

C'est une autre raison pour laquelle nous choisissons de commencer notre premier article de blog et de rendre hommage à nos lecteurs. Alors, permettez-nous de vous adresser ces mots pour vous témoigner notre amour indéterminable.

Honneur aux mères

Ces motifs sont destinés à une femme sacrifiée pour sa vie. Au souvenir vivant de mon cœur. Le soleil a de la lumière sur mon chemin, et j'ai réchauffé de sa tendresse. Si vous vivez par la beauté du monde et le plaisir de l'univers, vous verrez que le monde me le rappelle et qu'il y a des dangers dans mon entourage. À ma lune qui ne se couche jamais et à mon soleil dont la chaleur ne s'arrête jamais. À la créature la plus précieuse et la plus chère à moi, à ma chère mère…

Nous Devons avouer que sans la mère, l'existence serait une planète oubliée, des gens d'objets inanimés.

Elle est la plus douce et la plus belle, l'autre est le plus pur et le plus élevé, l'autre est la justice et la sage, le temps du temps et l'incubateur des générations. Son amour surpasse tout amour, et sa beauté surpasse toute beauté, et son don est plus noble que tout don…

Elle est belle dans toutes les situations, avec sa profonde paraité, son unique humilité paraité et son sublime amour ensemble.

La maternité a son propre alphabet, comme l'alphabet de la foi dans un livre de prières. Mère, a source benie dont la profondeur n'a pas de fin et qu'aucune sécheresse ne peut atteindre. Ces eaux paraissent plus fraîches que le miel et plus pures que les larmes de l'aube, chaque goutte de celle-ci désaltère nos âmes et nous donne réconfort et tranquillité d'esprit.

C'est un vin vert source de changement de vie en toutes saisons, défiant les époques et les saisons.

La mère est la beauté et la perfection. Elle est la bonté et la paix.

Elle souffre en silence, se sacrifie patiemment et agit avec sagesse. C'est la première note qui chante les lèvres de l'enfance, la première meringue que le front de l'enfant embrasse et le premier sourire que connaissent les yeux des enfants. C'est le câlin chaleureux que nous venons pour nous protecteur de l'anxiété, du chagrin et de l'excentricité.

Les sentiments de maternité sont comme des gouttes de rosée que les paupières de l'aube versent sur les joues des fleurs, des feuilles et des épis des champs. Chaque temps a un langage. Chaque nature a un langage. La beauté a un langage, une conscience a un langage, la sagesse a un langage, la vie a un langage, la mort a un langage, l'enfance a un langage et la foi a un langage. Seul le cœur de la mer à travers toutes les langues, mais aussi le secret et at-il en elle et elle est la bien-aimée ? Comment ne pas honorer la maternité lorsqu'elle tient entre ses mains le lexique de la vie, comment ne pas l'honorer lorsqu'elle est choisie par Dieu pour faire de ses bras un berceau pour des générations ?

Donc, venez… Nous brûlons des parfums devant l'autel de la maternité et les parfums au musc et de l'ambre. Venez…, nous recueillons dans les champs les roses blanches et éparpillons-les sur les chemins des mères, en signe d'accomplissement pour leurs nombreux dons.

Ma mère... ma bien-aimée….

Quels cadeaux est-ce que je choisis, et la lumière de ton cœur est plus brillante que la lueur de l'or et de chaque pierre précieuse. Vous pouvez aussi rendre cette grâce avec la richesse de multiples bénédictions... Et la gloire, mon cœur, je suis si pauvre, je suis si petite...

Finalement ma mère, je t'envoie des bouquets de mon amour et de mon respect et des phrases qui viennent de mon cœur, et si l'encre de ma plume ne peut exprimer mes sentiments envers toi, mes sentiments sont plus grands que je ne les écris sur papier, mais je n'ai qu'à de prier Dieu de vous garder pour nous un atout, et de ne pas nous priver des sources de votre amour et de votre tendresse.

La paix soit sur toi, ma mère… Et l'honneur à toutes les mères…

Retour au blog